Atelier sur la gestion des risques et mesures d’atténuation dans les subventions du fonds mondial

A l’aube de la nouvelle subvention 2018-2020, il a paru opportun pour l’équipe pays d’organiser un atélier sur la gestion des risques et les garanties à mettre en place pour s’assurer de la bonne gouvernance des projets financés par le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme. Cet atelier se déclinant comme la principale activité de la mission s’est tenu les 7 et 8 novembre derniers à l’hôtel Gestone. Il a réuni environ 90 participants qui étaient des membres du CCM Côte d’Ivoire, Directeurs coordonnateurs, partenaires techniques et financiers, représentants de programmes, agents fudiciares, gestionnaires de subventions, responsables GAS et RSS, etc. De manière consensuelle ils ont discutés des actions de mitigation de ces risques et d’un plan d’assurance qui permettra de couvrir la période 2018-2020. Des éléments nouveaux tels que la nouvelle Unité de Coordination des Programmes (UCP) financés par le Fonds mondial et l’évolution du rôle de l’agent fiduciaire ont étés pris en compte dans la mise en œuvre de ces nouvelles subventions. Par ailleurs d’autres activités ont meublés la mission de l’équipe pays il s’agit entre autre de :

– la réunion d’introduction de l’évaluation nationale sur les obstacles liés aux droits humains dans l’accès aux services VIH, tuberculose et paludisme en Côte d’Ivoire et de la réunion avec le comité santé du parlement de Côte d’Ivoire qui se sont tenu le jeudi 9 novembre,

– l’atelier de réflexion stratégique sur le CCM  et la réunion entre les responsables GAS Fonds mondial, CCM, récipiendaires principaux qui se sont tenu le vendredi 10 novembre.